Est-il le Boaz de ma foi?

Est-il le Boaz de ma foi?

Des années de solitude

Cela fait si longtemps que je suis seule et que j’aspire à vivre une relation épanouissante. Je désire vivre une vie de couple de quiétude. J’ai prié, médité, jeuné et crié vers l’Éternel pour qu’il éloigne de moi les hommes du type Adam. Je les décris comme les accusateurs qui me blament pour leur manque de maturité émotionnelle. Ces adolescents âgés en quête de plaisir sont toujours à l’affut d’une nouvelle proie à séduire. Donc, ils veulent embobiner, puis abandonner celle qu’ils séduisent pour une autre plus jeune, plus naïve et plus manipulable. J’ai été amèrement déçue dans le passé en faisant confiance aux Adam.

Le cri au secours

Alors, tout comme de nombreuses femmes, j’ai crié vers le Père afin qu’il mette sur ma route un homme différent. J’ai espéré un homme responsable et capable de m’apprécier à ma juste valeur. J’ai passé ma commande auprès de celui qui sait toutes choses et sonde les cœurs et les reins.  C’est en lui que j’espère. Je mets ma foi en lui car je sais qu’il est fidèle. N’a-t-il pas dit un jour qu’il n’était pas bon pour l’homme d’être seul? N’a-t-il pas formé une aide semblable à Adam (Genèse 2 :18)?

Je me dis qu’il m’a certainement créée pour être tout ce qui est bon, excellent et merveilleux pour l’homme auquel je suis destinée. Tout me parait clair : je suis cette femme, la seule et unique, qui est la meilleure chose qui puisse arriver à mon homme. Ma foi est ferme et mon espérance certaine. Mon grand amour est tout proche. Je déclare par la foi qu’il est dans ma vie. Je décrète que notre union est le témoignage de la fidélité de Dieu.

Le courage de la foi

Et donc aujourd’hui, avec cette foi ferme et inébranlable qui m’anime, je sais. Je sais, sans aucune hésitation, qu’il existe un homme bon quelque part. Cet homme est enraciné dans l’amour de Dieu. Je sais, au plus profond de mon cœur, que je suis chair de sa chair et os de ses os. Je suis convaincue que Dieu est de mon côté. Son temps est parfait : il est le maitre des temps et des circonstances de mon existence (Daniel 2 :21). Et, il m’est fait selon ma foi.

Prise de position

Alors, par la foi, je me positionne dans le futur et je reçois – mieux, j’accueille – mon Boaz (Livre de Ruth). Il est un homme responsable et authentique. Je réalise qu’il est honorable et généreux de cœur. Il me fait savoir qu’il admire mes qualités et est prêt à m’aimer avec mes faiblesses. Je me sens attirée par sa personnalité. J’ai l’impression que nous avons de nombreux points en commun. Lorsque je repense à nos conversations, je me surprends même à penser : « je suis née pour lui et il a été façonné pour moi. » Je suis en ébullition lorsque je pense à nos échanges et je désire passer des moments de qualité auprès de lui. En fait, je vois Dieu en lui et je goûte à sa bonté à travers lui. Lorsque je plonge mon regard dans le bleu de l’océan de ses yeux, le temps s’arrête délicieusement.

Bienêtre mutuel

Lorsque je suis loin de lui, toutes mes pensées se tournent vers le souvenir des moments savourés ensemble. À peine nous quittons-nous, qu’il me contacte pour demander à me revoir. Comme des adolescents, nous comptons les heures qui nous séparent de la prochaine rencontre et nous nous sentons tout émoustillés. En sa compagnie, je suis tout simplement en paix. La petite fille qui est en moi est enjouée : elle gambade librement dans le pré de la quiétude. Je suis épanouie car je sais que je suis exactement là où je veux être. Nos rendez-vous deviennent de plus en plus fréquents : d’un toutes les deux semaines, ils passent à un par semaine. Puis deux par semaine, et finalement, ils deviennent quasi quotidiens. Nous voulons être ensemble comme des amis de longue date qui se sont retrouvés après une longue période de séparation douloureuse et d’isolement involontaire.

Je ne veux plus me passer de lui et il me veut avec lui, tout le temps.

La peur de souffrir

Et puis, le souvenir de la souffrance vécue aux mains de froids bourreaux me revient. Je ne veux pas te tromper ; je ne veux pas souffrir ; et je ne veux pas être abandonnée encore une fois. Je me dis que c’est ma dernière chance et qu’à mon âge, j’aurais du mal à me remettre d’un énième acte de trahison sentimentale. Que faire ? Malgré la peur, je me dis qu’il vaut mieux prendre le risque d’aimer et de vivre des moments inoubliables que de demeurer dans le triste isolement du célibat. Alors, je crie à Dieu et il me répond : « Va voir unetelle ; elle saura te guider. »

Le conseil de la sagesse

Comme je sais que je gagnerais à mieux cerner la personnalité de mon Boaz, j’obéis à la voix de Dieu et je rencontre mon mentor. Elle est un guide, une inspiratrice, une amie. Nous avons eu une conversation dans la quiétude de sa maison, en une splendide journée ensoleillée d’hiver. Après avoir écouté le récit de ma rencontre avec Boaz, ainsi que les craintes qui me poussent à la consulter, elle me propose les questions suivantes :

Lui as-tu demandé pourquoi il fait ce qu’il fait? Qu’est-ce qui motive ses décisions?

Peu importe ce qu’il fait, mais tu devrais pouvoir analyser ses motivations à travers les schémas qu’il répète dans sa vie. S’il a tendance à toujours blâmer les autres pour ses échecs, il te blâmera pour l’échec potentiel de votre relation. Mais, s’il est capable de reconnaitre sa part dans les évènements de sa vie, alors il est capable de maturité spirituelle et émotionnelle. Il est digne de ta confiance.

Médite-t-il la Parole de Dieu au quotidien?

Prend-t-il le temps de consulter Dieu en lisant sa Parole et en la mettant en pratique ? Te parle-t-il de ce qui l’a touché dans la Parole de Dieu ? Te cite-t-il des extraits de la Parole en réponse aux situations de la vie que tu traverses ? Est-il sage selon la Parole de Dieu ?

Te soutient-il dans ta foi et ta relation avec le Saint-Esprit?

T’encourage-t-il à lire ta Bible et à prier ? Est-ce qu’il t’encourage à te donner à Dieu entièrement, et à le mettre à la première place dans toutes vos circonstances ? Est-ce qu’au contraire, il te critique lorsque tu sers le Seigneur dans ton église locale ? Comprend-t-il à quel point tu aimes ton Seigneur ?

Est-il fidèle au Seigneur et au peuple de Dieu?

Est-ce qu’il donne sa dime de tout son cœur ? Se fâche-t-il contre toi lorsque tu fais des offrandes ? Sert-il Dieu dans son église et/ou dans sa communauté ?

Comprend-t-il que Dieu s’attend à ce qu’il t’aime comme Christ a aimé l’Église?

Comprend-t-il que comme Christ est la gloire de Dieu, il est la gloire de Christ et que tu es sa gloire ? Est-ce qu’il est conscient que s’il t’aime et prend bien soin de toi rien ne s’opposera à ses prières ? Et, a-t-il compris que si tu es heureuse avec lui, il sera particulièrement béni par Dieu et également heureux avec toi ?

Ma prière à Dieu

Seigneur, je te demande de m’aider à trouver les réponses à ses questions. Je sais qu’avec ta sagesse, j’aurais le discernement nécessaire pour utiliser ce cadre de référence. C’est toi qui donne la sagesse, et de ta bouche sortent la connaissance et l’intelligence. Je sais que mon mentor m’a parlé de ta part et j’honore son conseil. Je te fais confiance et je remets Boaz et notre relation entre tes mains, car tu en prends soin: tu nous aimes tous les deux. Amen.

Si vous avez des commentaires ou souhaitez avoir une conversation sur les relations, contactez-moi sur ma page Facebook: https://www.facebook.com/conversationsdequietude/

Au plaisir de vous lire!

 

 

2 Comment(s)
  • Jocelyne Pierre Posted 25 March 2017 12 h 52 min

    message de force et courage permettant de faire des choix basés sur ce que Dieu veut, fondement et clarification de qui je suis comme femme,une faveur pour un homme

    • NAOMI IRÈNE BAMBARA Posted 2 April 2017 15 h 11 min

      Tout à fait Jocelyne. La femme est une bénédiction pour l’homme. La Bible dit: Celui qui trouve une femme trouve le bonheur; C’est une grâce qu’il obtient de l’Eternel (Proverbes 18:22).

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *